Rythme féminin, activités et cycle

La légende veut qu’un cycle dure 28 jours. Soit. En symptothermie, nous savons parce que nous le constatons que cela n’est qu’une moyenne. Chaque femme a son rythme et chaque cycle a son rythme aussi. Un cycle normal dure entre 25 et 36 jours et notre énergie disponible n’est pas toujours la même… Il suffit de voir les effets du stress, par exemple lors du confinement pour s’en rendre compte.

Habituellement, le cycle se découpe en 3 phases hormonales et dynamiques. La connaissance de ton cycle te permet d’ajuster la contraception, la conception et aussi tes activités : ton cycle devient ton coach.

Les lunes

Le premier temps correspond au temps des “lunes”, les menstruations.

C’est un temps de repos où le corps évacue les restes du cycle précédent. Nnous faisons le point du cycle écoulé et de ce que nous voulons lancer comme projet dans le cycle qui s’ouvre. (Attention, certains saignements peuvent être confondus avec les lunes !) C’est le moment parfait pour faire un jeûne, manger léger car toute façon le corps est déjà en phase de nettoyage.

Cette phase est aussi une phase de latence, d’attente, où la fertilité n’a pas encore redémarré : c’est l’infertilité préovulatoire, dans les cycles de plus de 21 jours.
Donc, lorsque nous sommes sûres que cette phase suit une ovulation et que les cycles durent plus de 21 jours, cette infertilité relative peut être utilisée pour avoir des rapports avec peu de possibilité de grossesse.

La phase préovulatoire

En deuxième, vient la phase de fertilité montante.

L’ovulation se prépare sous l’influence hormonale croissante des oestrogènes. Ce sont des hormones dynamiques et dynamisantes : le corps est en croissance et l’énergie est au rendez-vous ! C’est le moment idéal pour lancer tous les projets, personnels et professionnels. C’est aussi parfait pour mettre son environnement en ordre.
En cette période pleine de dynamisme, rien ne nous résiste ! Nous croquons la vie à pleines dents (et le contenu de nos assiettes aussi.)

L’énergie atteint son paroxysme autour de l’ovulation quand les hormones atteignent leur maximum. Cette période proche de l’ovulation est complètement propice à la créativité, qu’elle soit orientée vers la création ou la procréation.
Si la femme n’est pas à son maximum d’enfants acceptable, la libido peut être aussi tyrannique et c’est un moment où la contraception naturelle a besoin du soutien et de la prudence de l’homme…

La phase lutéale ou post-ovulatoire

Puis vient la phase du début de grossesse potentielle et d’infertilité absolue.

Le corps va attendre de voir si un rapport fécondant a permis à la vie d’arriver et si un œuf s’installe : l’énergie est plus douce, l’hormone progestérone est calmante… La libido est plus orientée dans le partage affectif que dans l’envie physique. Beaucoup de couples satisfaits de leur famille apprécient l’intimité accordée par cette phase d’infertilité absolue où les peaux à peaux ne risquent plus d’apporter une nouvelle grossesse.

La capacité d’organisation est bonne, ce qui permet de bien rentabiliser le temps disponible. Peu à peu l’énergie va redescendre au fur et à mesure que le cycle avance sauf si une grossesse s’installe.
S’il y a début de grossesse, tout va se maintenir avec le signal chimique envoyé par le placenta (le “hcg”) alors qu’autrement les hormones vont tomber en fin de cycle.

3 jours avant les règles, les hormones sont au plus bas, l’énergie aussi. Et souvent l’humeur est moins sociable qu’à d’autres moments… Mieux vaut éviter les grandes discussions et les explications : souvent l’esprit est encore plus acéré que la langue et toute discussion peut faire beaucoup de mal.

Le bénéfice de la symptothermie

Suivre son cycle avec la symptothermie permet d’accepter ces variations de phase. Plus encore, il permet d’anticiper les périodes de forte énergie disponible et d’intense besoin de repos. Il est donc possible de commencer à organiser ses activités en fonction…

Tu peux te reporter au livre très (trop) détaillé de Miranda Grey sur la “Femme optimale” pour justement organiser tes activités ou à son ouvrage “Lune rouge” qui décrit les phases émotionnelles du cycle.

Et toi, as-tu pu repérer et organiser tes activités en fonction de ton cycle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.