Confiné.e.s utilement !

Déjà une semaine que nos pays du Nord tournent au ralenti… Certains découvrent les joies de l’école à la maison, certains sont en télétravail (comme moi !), d’autres sont toujours à l’extérieur (comme les soignants, les policiers et tous les métiers liés à la vente de nourriture).
Sur Facebook, les gags puérils et les recettes de cuisine fleurissent : certains trouvent le temps long.

Pour tous, ce temps de confinement est une rupture dans nos habitudes de vie : impossible de sortir, resserrement sur la cellule familiale, prise de nouvelles d’amis et parents éloignés, gain de temps sur les transports, allongement du temps disponible.

Ce temps “hors du temps” avec cette quatorzaine qui risque fort de tourner à la vraie quarantaine peut être une opportunité à condition de respecter les règles de prudence et de sécurité.

Même si vous me connaissez pour mon travail autour du cycle féminin en particulier et de la symptothermie en général, je suis à la base phyto-aromatologue, naturopathe et praticienne en hypnose et mes connaissances et compétences me permettent de travailler sur d’autres champs. J’ai d’ailleurs enseigné la phytothérapie, l’aromathérapie et la mycothérapie en écoles de naturopathie et d’aromathérapie et donné une contribution au livre “l’aromathérapie pour les soignants” de mon amie Anne Laure Jaffrelo paru en 2019 chez Dunod.

Les règles de prudence

Après une semaine, vous devez commencer à les connaître : se laver les mains, garder une distance de sécurité (1 m minimum), toucher un minimum les objets qui ont été touchés par d’autres (rampes, poignets de portes), porter un masque si vous êtes infecté.e ou en contact direct avec une personne infectée…

Normalement nous avons tous du savon à la maison, sous forme de pain ou sous forme liquide. Vous pouvez très bien diluer un pain de savon avec de l’eau pour obtenir un savon liquide, comme vous feriez votre lessive vous-même. Cela permet d’ajouter un peu d’huile végétale aux savons trop agressifs et surtout 2 ou 3 gouttes d’huile essentielle type tea-tree, lavande ou ravensare pour renforcer le pouvoir de désinfection. J’aime aussi beaucoup l’essence de citron si commune et pourtant très efficace.

Vous pouvez aussi enrichir votre gel hydro-alcoolique avec quelques gouttes de ces huiles essentielles pour renforcer son efficacité et quelques gouttes d’huile végétale pour assouplir la peau vite agressée par l’alcool. Si vous n’avez plus de gel hydroalcoolique, vous trouverez des recettes faciles comme ce spray hydroalcoolique d’Aromazone, cette recette de gel ou celle-ci : “Dans un bol, versez les 20 gouttes d’huiles essentielles de ravintsara et d’eucalyptus radié. Puis ajoutez les 30ml de gel d’Aloe vera, les 15ml d’alcool à 70°, ainsi que les 5ml d’huile végétale hydratante de votre choix. Mélangez le tout à l’aide d’un fouet jusqu’à ce que la mixture soit homogène.  Ensuite il ne vous reste plus qu’à transvaser votre gel hydroalcoolique 100% naturel dans un contenant vide et à vous désinfecter les mains avec très régulièrement.

Si vous voulez vous lancer dans la confection de masques homemade, je vous conseille cet excellent article sur les tissus et les patrons. Pour les nordistes, la maison Lemahieu (“le slip français”) cherche des bénévoles couturières pour assembler des masques fiables en tissu mis au point avec le CHR de Lille (plus de 7700 candidates en moins de 24 h !)

Ma stratégie pour booster le système immunitaire

Déjà, je sors au minimum hors de chez moi : limiter les contacts, c’est limiter les risques de contagion.

Je mange léger et surtout très digeste : peu de viande, peu de poisson, plutôt des œufs bio et des protéines végétales avec les légumineuses, les algues, les champignons… Et bien sûr beaucoup de légumes ! Un intestin en bonne santé garantit une bonne immunité.
D’ailleurs j’échangeais avec un ami à Calcutta en Inde (un local, un vrai brahmane !) qui me faisait part des conseils locaux dans ce pays qui est un des plus peuplés du monde : manger végétarien au maximum (limiter même le poulet) et ne jamais se toucher le visage sans s’être lavé les mains auparavant.

Je mets beaucoup d’épices et d’aromates dans mes plats : ail, oignon, poivre voire piment pour les classiques mais aussi sauge, thym, cannelle, marjolaine, menthe, clou de girofle, laurier, etc.
Et je bois aussi beaucoup de tisanes avec ces mêmes plantes (sans sucre) ou de Ravensare de chez Astérale (à décocter, la feuille est dure comme du laurier.) La cuisine est une vraie pharmacie !

Si vous vivez à la campagne ou avez un jardin avec des herbes folles, voici une recette de mon professeur de naturopathie avec des plantes aux propriétés antivirales (excellent thérapeute, il n’est pas vidéaste !) Il aurait pu ajouter du plantain (feuille ou fleur) au goût de champignon de Paris qui va plutôt travailler sur la voie ORL pour baisser les réactions allergiques.

Si vous voulez aller plus loin, j’ai trouvé un bel article ici chez Herbes et Traditions. Astérale, producteur d’huiles essentielles de grande qualité à Madasgacar est aussi une source intéressante : Simon publie régulièrement sur la page Facebook des conseils judicieux comme celui-ci.

Garder la forme et s’enrichir

Etre confiné.e.s, ne veut pas dire devenir complètement sédentaire ni morose ! Il est important de garder une hygiène de vie et une hygiène émotionnelle optimale.

Respirer pour faire baisser le stress

Je vous ai fait part récemment des programmes de formation de Jessica sur le féminin : elle offre son programme “21 jours pour respirer.”
Le stress nous fait passer en respiration pulmonaire sans respiration ventrale et donc réduit de 70% notre capacité respiratoire, ce qui accroît encore le stress…
Faire des exercices de respiration va donc nous remettre dans un cercle vertueux de baisse du stress.

Il y a aussi de nombreux programme de yoga en ligne, particulièrement sur YouTube. Cela permet d’avoir une activité physique douce dans un espace réduit.

Se mettre à la méditation

En plus de la respiration, la méditation permet de cultiver la pensée positive et d’apaiser les zones de stress dans le corps et dans l’esprit.
En tant que praticienne en hypnose, je connais bien le niveau d’onde cérébrale utilisé par la méditation (en hypnose, on va souvent encore plus loin) et je vous garantis que la méditation quotidienne est un outil précieux pour votre équilibre psychologique, surtout en période de crise.

Un programme gratuit de 21 jours (encore) est proposé par le fameux Deepak Chopra, médecin californien spécialiste de l’Ayuvéda (la médecine traditionnelle indoue). Cela commence le 30 mars et c’est l’occasion de se lancer avec un guide de qualité !

Si vous maîtrisez l’anglais, vous pouvez aussi suivre les vidéos YouTube de mon ami Marc Massimo Silvestri, professeur de méditation au Cambodge et grand praticien des arts martiaux. Et comme c’est un belgo-italien, son accent est parfaitement compréhensible pour nous !

Améliorer sa connaissance des plantes

Les plantes vous intéresse ? Désolée, mon livre tant attendu sur les plantes des femmes “La phytothérapie de la femme” n’a pas été livré à temps chez Amazon-Cultura-Fnac ni chez les libraires, ni même chez moi, et sa sortie est repoussée sine die. Il va falloir attendre la reprise des livraisons…

Si vous voulez vous lancer dans les huiles essentielles, je vous recommande le travail du Dr Aude Maillard, une autre copine et sa formation grand public (lien non affilié.) Elle propose aussi 4 huiles essentielles faciles pour lutter contre le coronavirus.

Si vous voulez améliorer vos connaissance en botanique, la fameuse formation gratuite en botanique de la plateforme Téla Botanica rouvre exceptionnellement. Je l’ai suivie et peut vous en garantir la qualité.

Repérer les changements à faire dans la vie

Si vous êtes fatigué d’avoir une vie qui ne correspond pas à vos aspirations, ce temps de changement “confiné” correspond exactement à ce que le Sommet du Féminin en Transition vous propose ! (je vous en ai parlé ici)

Au fil des conférences gratuites, vous allez pouvoir envisager un autre avenir avec vos enfants, votre conjoint et une autre façon de vivre professionnellement.

Le sommet devait débuter demain mais Patricia l’organisatrice a préféré donner des outils de coaching pour se sentir mieux d’abord afin que chacun puisse profiter à fond des enseignements des conférences. Je prépare d’ailleurs une relaxation guidée à cet effet… Occasion pour vous de me découvrir en voix off et sur un autre pan de mon activité. Le sommet démarre le 4 avril.

Et la symptothermie ?

Etre confiné.e est une bonne occasion de passer à l’observation du cycle. Passé le stress qui perturbe les signaux, passé la fatigue du quotidien qui perturbe le cycle, le cycle va probablement être beaucoup plus régulier et lisible.

Lancez vous donc maintenant ! Vous avez le temps d’en discuter avec votre partenaire et de tester tranquillement. Pour ma part, je vous propose des ateliers en live pour vous expliquer la méthode en couple, en après-midi ou en soirée… Les dates sont ici.

Et vous, quels trucs et astuces pouvez-vous partager pour cette période confinée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.