Symptothermie et écologie

L’écologie est d’abord une prise de conscience que nous vivons dans un environnement vivant lui aussi ; pire, nous en sommes dépendants, quoique nous fassions… Toutes nos actions peuvent avoir potentiellement un impact sur notre environnement et nous revenir dans un effet de boomerang si elles ne sont pas justes. Penser écologie est donc une nécessité vitale qui implique tout notre mode de vie.

La contraception hormonale est anti écologique

La contraception hormonale est un perturbateur endocrinien

La contraception se justifie au niveau de l’impact des humains sur les ressources disponibles, c’est un fait sur lequel il serait malsain de revenir. Malthus en parlait déjà et suggérait la limitation des naissances. Cet impératif de macro économie rejoint la vision micro économique des familles qui savent qu’elles ne peuvent pas assumer une trop large descendance. Parmi les différentes possibilités contraceptives, la contraception hormonale est celle qui est la plus utilisée dans la francophonie européenne. Mais cette contraception dite oestroprogestative est basée sur la perturbation des processus physiologiques normaux à l’aide de fausses hormones.

Ces hormones ne sont pas des molécules naturelles mais des molécules artificielles qui leurrent le corps en occupant les récepteurs des hormones naturelles : elles font “comme si”. Lorsqu’elles arrivent au foie, celui-ci fait de son mieux pour les dégrader et les éliminer puisqu’elles ne sont pas naturelles. Des débris d’hormones plus ou moins bien démontées se retrouvent donc dans l’environnement intérieur (le corps) et dans l’environnement extérieur (le cycle de l’eau.)

La perturbation endocrinienne systémique des hormones contraceptives

Dans l’environnement intérieur, il va falloir souvent un peu de temps pour que le corps arrive à éliminer tous ces perturbateurs endocriniens, mille fois plus puissants que le célèbre Bisphénol A…. C’est le temps imprévisible de la transition entre l’arrêt du cycle et le retour du cycle naturel. Pour certaines femmes, le cycle naturel va redémarrer immédiatement correctement alors que pour d’autres il faudra attendre avant qu’il ne revienne et attendre encore plus avant qu’il soit régulier.

Dans l’environnement extérieur, il va falloir que les centrales de traitement des eaux usées réussissent à faire ce que notre corps a échoué : finir de dégrader des molécules artificielles interprétées comme des hormones féminines. A l’impossible, nul n’est tenu. C’est ainsi que nos poissons de rivière se féminisent de plus en plus… Rappelons-nous qu’une partie de l’eau nettoyée retourne fréquemment dans les conduites vers nos robinets. On peut aussi s’interroger sur l’impact que ces molécules traces ont dans l’eau de boisson et sur la fertilité de nos hommes.

Il est plus simple de tarir la pollution à sa source en évitant la contraception hormonale le plus possible !

La symptothermie, contraception écologique

Dans cette optique de respect de l’environnement, la symptothermie est une alternative parfaite.

Comme elle permet de connaître le corps et le cycle de la femme, elle n’y apporte aucune modification et n’interfère pas dans les processus physiologiques. Elle est réversible entièrement et à tout moment. Passer de la contraception à la conception ou à l’accueil de la vie ne demande qu’un changement dans le comportement !
Elle est donc écologique dans le sens de respectueuse de l’environnement intérieur comme extérieur.

Par ailleurs, utiliser la symptothermie comme contraception va demander la participation des deux partenaires. Ils sont réellement partenaire car ils collaborent ensemble dans un objectif commun. Il n’y a pas de volonté imposée, de prise de pouvoir mais une tendre collaboration décidée d’un commun accord.
L’une suit le cycle, l’autre est informé de l’évolution de la fertilité…
Ils vont donc adapter leur comportement au stade de fertilité de la femme pour éviter de concevoir, dans une optique de contraception naturelle. D’autres bienfaits vont venir encore enrichir cet usage : une libido retrouvée, une complicité renforcée, une santé améliorée… Elle est donc aussi écologique dans le sens de respectueuse de l’environnement social.

La transition vers une écologie globale dans la vie

Passer à la symptothermie est un excellent moyen de commencer à reprendre le pouvoir sur sa vie de femme fertile !
Vous pourrez aussi partager la fameuse “charge mentale” de la contraception avec ton partenaire de vie.
Et comme les femmes éduquent le monde, je vous invite à réfléchir à faire une transition vers l’écologie dans tous les plans de la vie. C’est le chemin que j’ai parcouru alors je sais qu’il est possible et gratifiant !

A ce propos, vous pouvez aussi assister gratuitement depuis chez vous au Sommet de la Transition qui se tiendra en ligne du 23 mars au 31 mars prochain. Vous allez y retrouver tous les thèmes que la symptothermie vous permettra de développer au fur et à mesure que sa pratique s’ancrera dans ta vie.
22 intervenants de grande qualité vont vous donner des clés autres pour :

  • vous relier au féminin et au vivant,
  • mettre du sens dans les épreuves,
  • nourrir votre couple comme un foyer de croissance,
  • choisir de ce que vous faites de votre vie au quotidien et
  • retrouver la joie avec vos enfants.

Vous pouvez y écouter Isabelle Filliozat, Christian Junod, Jacques Ferber, Paule Salomon, “Monsieur Mindfulness” Jean-Marc Terrel, Aline Wauters, Mohammed Taleb parmi les plus connus…

Du 23 au 31 mars, le Sommet du Féminin en Transition vous aidera à comprendre

  • Comment le contact avec la nature peut restaurer de l’équilibre, de la cohérence et de la sérénité dans votre vie,
  • Le rôle de l’acceptation, de la foi en soi, et du pardon pour transcender vos blessures et construire une vie riche et pleine de sens même si, objectivement, vous avez démarré bizarrement,
  • Comment les épreuves de nos ancêtres se sont inscrites dans notre ADN et comment les dépasser pour accéder à la vitalité et au sens,
  • Combien la vie nous offre l’occasion, au quotidien d’entrer dans l’état méditatif, sans encens, sans zafu, sans musique, et sans que cela prenne des heures !
  • Comment nos ombres et nos différences font notre richesse et comment les accepter pour mieux accueillir la singularité de l’autre, inconnu, ami ou conjoint,
  • Comment la pleine présence au sein de la relation amoureuse et sexuelle peut être vecteur de croissance pour chacun,
  • Comment vous réconcilier avec l’argent pour en faire un allié et pouvoir ainsi concrétiser votre potentiel,
  • Comment autonomiser votre conjoint et vos enfants, vivre vos passions maintenant, et éviter la charge mentale tout en remerciant la femme parfaite que vous n’avez jamais été !

Si vous aussi vous voulez apporter votre contribution au monde en retrouvant votre propre boussole, inscrivez-vous pour ce temps riche en découvertes, en partages et en apprentissages

Je vous encourage vivement à rejoindre ce sommet de la Transition pour mieux saisir les profonds changements positifs que vous pouvez amener pour avoir une vie plus équilibrée et plus épanouissante.

symptothermie et écologie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.