Comment fonctionne une contraception naturelle comme la symptothermie

La symptothermie est la méthode naturelle de fertilité consciente la plus aboutie car elle se base sur la prise de conscience de la fertilité.

Grâce à la connaissance du cycle de la femme, chacun va pouvoir programmer ou reporter les grossesses, selon les moments de la vie. Elle fait donc partie des méthodes de planification familiale naturelle et c’est une des méthodes d’observations du cycle dont nous avons déjà parlé ici.

Elle se base sur la différence physiologique entre l’homme et la femme.

Fertilité cyclique et fertilité linéaire

L’homme et la femme fonctionnent différemment au niveau de la fertilité.

La fertilité de l’homme est constante, linéaire comme le soleil

L’homme est fertile à partir de la puberté jusqu’à sa mort, avec juste une baisse de fertilité avec l’âge. Il va fabriquer et pouvoir émettre des spermatozoïdes en permanence, tous les jours de sa vie : il est fertile tous les jours et toute la journée jusqu’à sa mort.
Bien sûr, avec l’âge, ses spermatozoïdes auront de plus en plus d’erreurs génétiques mais l’homme reste quand même capable de féconder une partenaire. Elle fera plus facilement des fausses couches à cause de ces erreurs…

S’il n’y avait que lui, il faudrait que le couple se protège en permanence d’une grossesse non désirée !

L’usage actuel veut que ce soit la femme qui assure la charge de la contraception. Cet usage est donc une inversion par rapport à la réalité physiologique.

La fertilité de la femme est cyclique comme la lune

Heureusement, la fertilité de la femme se déroule selon un cycle mensuel qui connaît des temps de repos dont le couple va profiter pour se retrouver sans crainte de grossesse.

La fertilité de la femme se déploie en plusieurs étapes

Au fil de la vie fertile, la femme va avoir une période de démarrage avec une phase croissante, une période de pleine fertilité puis un ralentissement progressif avant arrêt complet :

  1. la puberté avec les « ménarches » où le cycle se met en place progressivement,
  2. la maturité, synonyme de contraception la majorité du temps,
  3. le temps particulier de la grossesse/post-partum/allaitement, quand cela fait partie de ses choix et possibilités,
  4. la périménopause où le cycle change, et la préménopause où le cycle s’arrête progressivement, puis définitivement pour marquer l’entrée dans la ménopause.

A la maturité, conception/post-partum/allaitement et contraception peuvent alterner.

Et chaque fois, il y a 3 temps dans un même cycle

  1. l’infertilité pré-ovulatoire : c’est le temps des règles qui marque le (re)démarrage du cycle avec le premier sang rouge et frais à J1..
  2. la fertilité pré-ovulatoire : la fertilité va monter progressivement au fur et à mesure que l’ovulation approche pour atteindre le pic ovulatoire.L’ovulation est un processus qui prend du temps et parfois il faut plusieurs tentatives d’ovulation avant de réussir : une ovulation par cycle, c’est la règle, sauf avec les faux jumeaux qui sont issus de deux ovules arrivés à maturité sur le même pic ovulatoire, au maximum à quelques heures de distance.
  3. l’infertilité post-ovulatoire : la période lutéale où le corps attend de voir si une grossesse s’installe. Si un bébé s’installe, cette période continuera normalement jusqu’à la naissance, sinon elle se termine avec l’arrivée de nouvelles règles.

Attention, il existe différents types de saignements et seule l’observation attentive du cycle permet de savoir si ce sont des vraies règles infertiles ou si ce sont des saignements qui y ressemblent et peuvent cacher une fertilité toujours présente. C’est le mythe de la femme tombée enceinte pendant ses règles alors qu’en fait l’ovulation n’avait pas eu lieu et qu’elle était encore fertile.

Quand une femme est consciente de sa fertilité, elle peut gérer contraception et conception naturellement, écologiquement et avec la complicité de son partenaire !

fertilite cyclique femme

Pourquoi utiliser la symptothermie ?

Avec la symptothermie, vous repérez vos phases de fertilité.

Et donc vous pouvez :

  • utiliser une contraception écologique pour en finir avec la pollution des hormones contraceptives pour ton corps et l’environnement, avec toutes leurs conséquences, en finir aussi l’argent jeté par les fenêtres chaque mois.
    Vous pouvez aussi arrêter à tout moment et donc…
  • optimiser la conception en sachant enfin avec certitude si vous avez ovulé, si c’était en début ou en milieu de cycle, si la phase post ovulatoire était suffisamment longue pour permettre une grossesse et si celle-ci a pu s’installer… Cette aide au diagnostic est appelée « symptothermie scientifique »
  • être ouverte à la vie : vous pouvez décider de laisser un bébé venir s’il en a envie et quand il en a envie, en appliquant la méthode de manière moins rigoureuse, sans être dans la « course à la conception » ni dans le stress de l’échec de contraception…

Evidemment, décider de l’objectif en couple est toujours plus sain et cela entretient la complicité et la confiance entre chacun.

Comment gérer la phase fertile ?

Partez du principe que la fertilité de l’homme est constante mais que la femme a presque ⅔ du cycle d’infertilité. Il reste donc 1/3 à traverser.

En phase fertile, c’est le moment où une conception serait possible.

Si vous voulez un bébé, c’est le bon moment !

Si vous ne voulez pas être enceinte, vous avez le choix entre deux options.

La première possibilité est d’utiliser une méthode de contraception locale.

Vous pouvez choisir entre le préservatif masculin, le préservatif féminin, le diaphragme ou les spermicides. Attention quand même, toutes ces méthodes ont un taux d’échec ! Environ 12% des utilisatrices ont une grossesse non désirée dans l’année. Un préservatif peut craquer ou glisser mais il est déjà trop tard quand on s’en aperçoit…

Donc si vous voulez absolument éviter une grossesse, mieux vaut utiliser deux méthodes en même temps, ce qui renforce l’efficacité. Vous pouvez ainsi utiliser le spermicide et le préservatif, ou préservatif et retrait. (Le retrait seul ne protège pas mais il va renforcer l’efficacité du préservatif…)
Avec le temps, vous pourrez restreindre cette double protection aux jours les plus fertiles et vous contentez d’une seule le reste du temps. Si vous apprenez seule, mieux vaut d’ailleurs continuer tout le temps des 6 mois d’apprentissage en mode protégé.

La seconde possibilité est l’abstinence.

Si vous voulez absolument éviter tout risque de grossesse, cette option est la plus sûre. Vous avez encore les 2/3 du cycle où vous pouvez avoir des rapports vaginaux avec pénétration.
Bien sûr, si vous commencez seule, en autodidacte, mieux vaut avoir des rapports protégés aussi sur cette soi-disant période infertile.

Certaines femmes ont une phase infertile longue (cas des cycles longs.) Dans ce cas, elles peuvent avoir des rapports protégés quand la fertilité est faible juste après les règles et s’abstenir quand la fertilité est haute.

En tout état de cause, vous allez apprécier le temps des retrouvailles dès que la phase infertile sera confirmée, l’esprit libre…

De la contraception au développement personnel

Avec la symptothermie, vous allez apprendre à mieux connaître votre corps.

Chaque jour le corps vous envoie des signaux qui vous parle de votre fertilité. Vous allez apprendre à les décrypter, vous allez vous rendre compte de leur influence sur tes émotions, découvrir le rythme du cycle corporel et émotionnel.
Pour vous former correctement, vous pouvez vous reporter à la page des formations.

Vous allez vous découvrir autrement, comme femme dans un corps de femme, mieux vous comprendre et vous faire comprendre de votre partenaire.

Progressivement vous comprenez tous les deux comment le corps féminin évolue et comment adapter ce comportement. Ce précieux savoir vous pouvez le transmettre à vos enfants de la façon adaptée à leur âge.

Retrouvez plus d’informations dans le livre gratuit à télécharger. Mais, vous, saviez-vous déjà tout cela ?

comment fonctionne contraception naturelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.