Stérilet et cycle féminin

« j’ai un stérilet, puis-je commencer la symptothermie ? » est une question qui revient souvent.

La symptothermie est une méthode d’observation du cycle naturel qui s’appuie sur les signes de fertilité pour permettre de repérer la phase ovulatoire. Ceci donne des informations utiles à celle qui veut concevoir, à celle qui souhaite limiter les rapports protégés à la phase fertile du cycle ou à celle qui voudrait des informations sur sa santé fertile.
Deux types de « stérilet » ou dispositifs intra utérin sont actuellement disponibles.

Le fonctionnement du stérilet

Le stérilet hormonal

Le « système intra utérin » allie un effet de forme à un effet hormonal : il diffuse dans l’utérus des hormones artificielles à effet contraceptif. De ce fait, il n’y a plus de cycle naturel avec les signes normaux de fertilité. Il est donc totalement incompatible avec la symptothermie.

Les marques commerciales actuellement disponibles sont Mirena, Jaydess et Keelena, du plus fort au moins dosé. Ils ont tendance à limiter les saignements, voire à la supprimer totalement. Ils sont plus souvent proposés à des mères qu’à des nullipares, et souvent à l’approche de la ménopause.

Le stérilet cuivre

Le dispositif intra utérin utilise un effet de forme avec un effet physico chimique pour fonctionner. Il a été mis au point entre les 2 guerres mondiales et diffusé après la seconde guerre. Il est de plus en plus fréquemment posé chez les femmes « no pill » et de plus en plus à des jeunes filles sans enfant : je vous invite à lire cet article à propos de son efficacité réelle chez cette population…

Au niveau de son fonctionnement, tout d’abord, il a une forme en T ou en parapluie qui crée une inflammation locale, comme pourrait le faire une écharde. Il va donc mobiliser le système immunitaire contre tout intrus.

De plus, il contient du cuivre qui acidifie l’environnement :

  • avec un effet spermicide : il va tuer les spermatozoïdes en modifiant la glaire sécrétée dans le col de l’utérus
  • avec un effet contragestif : il rend l’utérus impropre à l’installation d’un œuf fécondé, ce qui le rend éthiquement contestable
  • avec un effet systémique : il perturbe l’assimilation du zinc qui est indispensable à une bonne fertilité, ce qui pourrait expliquer les grossesses surprise chez les femmes en très bonne santé.

Il existe une variante sous forme de balles de cuivre (indisponibles en France) qui sont introduites dans l’utérus. Pour cette variante, la dose de cuivre est légèrement inférieure à la dose étudiée pour être efficace en contraception.

Avec ces dispositifs au cuivre, le cycle peut donc tourner de manière naturelle.

Comment commencer avec un stérilet ?

La compatibilité restreinte

Le « stérilet » cuivre est compatible avec la symptothermie à condition de bien intégrer qu’il modifie le signe de la glaire et peut perturber la fertilité. (Cela le rend incompatible avec les autres méthodes d’observation du cycle.)

Les cycles seront naturels mais, lors de son retrait, il va y avoir des variations au fil de l’élimination du cuivre excédentaire et de la recharge en zinc par l’organisme.

L’observation du cycle est donc tout-à-fait possible. Tant que le dispositif est présent, les risques de grossesse sont faibles mais la symptothermie permettra de se rendre compte si une grossesse débutait.

Lors du retrait, tous les signes connus vont être perturbés et les repères pris sous stérilet vont être obsolètes. Il va en plus falloir reprendre l’habitude d’avoir des rapports protégés là où la question ne se posait plus avec un partenaire stable…
Il va donc y avoir un nouvel apprentissage à mettre en place.

Les précautions d’apprentissage

Si vous avez pour objectif de tester la symptothermie pour voir si elle convient à votre mode de vie, vous pouvez parfaitement commencer avec un stérilet au cuivre pendant un court laps de temps.

Si vous souhaitez utiliser durablement la symptothermie, je vous suggère de faire retirer le dispositif intra utérin assez rapidement : ainsi vous poserez des repères fiables lors de votre apprentissage avec vos signes réels de fertilité.
Le niveau Approfondissement de la formation en ligne vous explique comment gérer la phase de transition.

Et vous, quelle est votre expérience ?
stérilet et cycle féminin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.