la symptothermie et les MOC, MOF ou méthodes naturelles

A l’heure où fleurissent les MOOC(1) en formation, nous voici avec une MOC ou MOF, que certains appellent encore “méthode naturelle” ! Etat des lieux pour vous aider à vous y retrouver dans tout çà…

“Méthode naturelle” correspond à un terme générique pour catégoriser toutes les méthodes de contraception qui ne sont ni des mimétiques hormonaux de synthèse, ni des méthodes intrusives.

Les méthodes d’observation du cycle MOC vont plus se centrer sur le cycle féminin stricto sensu. La méthode d’observation de la fertilité MOF ira plus vers l’ensemble du corps et des comportements liés à la fertilité.

Le vocabulaire est différent mais les méthodes sont les mêmes. Généralement le monde catholique parle plus facilement de “méthodes naturelles”, les professionnels de MOC et les utilisateurs laïcs de MOF.

Faisons un tour d’horizon des différentes méthodes pour bien les différencier.

Des méthodes archaïques à l’efficacité aléatoire

  1. le retrait est plus efficace quand la fécondité du couple est basse ou en diminution avec l’âge.  Son taux d’échec est de 10% à 27%…
  2. la méthode statistique si célèbre pour son inefficacité contraceptive a amené toute une génération de bébés Ogino. Elle est connue comme Ogino-Knauss ou “méthode du calendrier” rajeunie en “méthode des jours standards.” Elle est facile à repérer car elle prévoit les cycles sur les X prochaines années. Elle permet aussi d’utiliser des colliers pour compter les jours… Cette méthode initialement mise au point pour faciliter la conception est très utilisée dans les applications web et smartphones. Grâce à elle, 25 % des utilisatrices sont enceintes dans l’année.
  3. les méthodes de lavement si aléatoire avec les douches soi-disant spermicides dont personne ne connaît l’efficacité réelle… Ma grand-mère les utilisait, elle a eu 5 enfants, et la vôtre ?
  4. la méthode des températures est efficace pour favoriser une grossesse. Elle indique que l’ovulation a bien eu lieu et qu’une nidation est réussie. Mais elle est dangereuse en régulation des naissances car trop fragile aux aléas de la vie.
  5. la MAMA, méthode aménorrhée par allaitement bloquant, nécessite déjà d’être en allaitement ! Il y a des conditions très strictes pour atteindre une efficacité forte.

A ces méthodes, nous pouvons volontiers ajouter le DIU au cuivre (stérilet) . Ce dispositif médical utilise un instrument invasif avec une action physico-chimique qui va modifier la capacité du corps à accueillir la vie. Il ne modifie pas le cycle mais perturbe l’environnement et les signes de la fertilité.
Parmi les contraceptions conventionnelles, il est le moins nocif pour le cycle. Avec les autres méthodes contraceptives locales (préservatifs, diaphragme, spermicide), il est la seule contraception conventionnelle compatible avec la symptothermie. Cependant la femme devra faire un ajustement de ces observations après retrait du DIU.

symptothermie methode naturelle fiable

Des MOC et MOF modernes à l’efficacité scientifiquement prouvée

Toutes ses méthodes sont modernes et scientifiques. Elles vont se baser sur l’observation des signes de fertilité dans le corps et en proposer une interprétation suivant la physiologie. Elles ont été mises au point dans les années 60 et perfectionnées ensuite sous l’impulsion du Vatican. Le Pape Paul VI voulait proposer aux couples une manière respectueuse de la nature de gérer la construction de leur famille.

Leur fiabilité est pour toutes aux alentours de 99% à condition d’être bien apprises. Elles sont transmises par des instructeurs, moniteurs, formateurs ou conseillers, chaque méthode ayant son propre vocabulaire. Mal apprises et mal appliquées, leur fiabilité tombe…

On peut les répertorier selon les biomarqueurs étudiés.

Les méthodes de la glaire

  • la méthode de la glaire Billings a été mise au point par le couple de médecins australiens Dr Billings. Elle permet de bien établir la présence de glaire cervicale fertile ou infertile
  • la méthode Creighton ou le ressenti interne, avec Fertilicare, qui sert de base à la méthode de restauration de la fertilité Napro. A partir du ressenti interne de la glaire en particulier, la femme va progressivement se reconnecter à son cycle pour savoir à quelle phase elle en est

Les méthodes symptothermiques

Les méthodes symptothermiques vont conjuguer l’interprétation de 2 des 3 signes de fertilité. Les signes objectifs sont l’évolution de la glaire, l’évolution de la température corporelle au réveil et l’évolution du col de l’utérus. Ce sujet a été traité dans « qu’est-ce que la symptothermie »

Différentes écoles existent liées à des subtilités d’interprétation dans l’ouverture et la fermeture de la fenêtre de fertilité.
Ces subtilités peuvent générer des différences d’un ou plusieurs jours, avec les risques que cela encourre :

    • NFP Sensiplan (Allemagne et Belgique),
    • INER selon la méthode du Dr Rötzer (Allemagne, Autriche et Suisse principalement),
    • méthode des indices combinés (GB),
    • Cyclamen anciennement MAO méthode d’auto observation (CLER en France France et Aviva en Suisse),
    • symptothermie “sympto” (Fondation Symptotherm en Suisse, France et Belgique), héritière de INER et Sensiplan.

A noter que si le terme « symptothermie » a été inventé pour la méthode symptothermique suisse, il tend à se généraliser pour désigner toutes les méthodes symptothermiques.  “sympto”, nom du logiciel suisse, est même parfois utilisé pour la méthode INER !

Attention donc à bien vous faire préciser quelle méthode vous apprenez quand vous validez votre conseillère

symptothermie professionnel

Fiabilité et neutralité suisse

Ici nous promouvons la méthode symptothermique Sympto  pour plusieurs raisons :

  • un esprit clinique : les conseillères que nous avons formées comme d’autres de la Fondation osent parler de contraception écologique !  Les créateurs ont fiabilisé la méthode pour permettre une contraception efficace, loin de tout moralisme.  Nous avons une approche très clinique et nous vous laisspns libre de vos croyances !
  • une fiabilité renforcée : la mise au point d’un algorithme informatique a mis en valeur et fait corriger toutes les faiblesses d’interprétation que la méthode pouvait comporter auparavant. Cet algorithme est à la base du moteur de calcul “sympto” présent dans le logiciel web et l’application Androïd.
  • une grande flexibilité : la méthode permet de ne faire des observations que pendant les jours de haute fertilité, une fois que la femme la maîtrise. En phase d’apprentissage, il faut bien sûr plus d’observations qu’en mode experte !

En conclusion, le comportement de la femme et de son partenaire est à la base de toutes ces méthodes naturelles, MOC ou MOF : c’est leur force et leur fragilité.
A partir des observations du cycle, grâce à la symptothermie, de nombreuses utilisatrices vont intégrer le changement d’attitude et de respect de leur corps et de leur féminité dans toutes les strates de leur vie pour basculer vraiment vers une méthode d’observation de la fertilité.

Et vous, qu’est-ce qui vous motive ou retient de passer à la symptothermie ou à une autre méthode ?

symptothermie MOC MOF methodes naturelles

 

(1) MOOC : massive open online course sur Wikipedia

2 réflexions sur “la symptothermie et les MOC, MOF ou méthodes naturelles”

  1. Pingback : La contraception naturelle, écologique et efficace, çà existe ! - Pro en symptothermie

  2. Pingback : Comment fonctionne une contraception naturelle - Symptothermie.pro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.