2 conseils de pro pour réussir seule

Vous avez décidé d’apprendre seule la symptothermie, en autodidacte au moins au début pour tester, sans conseillère professionnelle pour vous aider à réussir et vous êtes consciente que ce mode comporte des risques (vous pouvez vous reporter à l’article « 5 questions à se poser pour débuter seule… » pour valider ce mode d’apprentissage.)
Nous vous avons déjà donné des clés pour réussir à apprendre seule dans l’article précédent et nous souhaitons compléter avec ces conseils tirés de notre expérience de « pro. »

Nos 2 conseils de professionnelles pour réussir seule

1. La prudence

L’excès de confiance est votre plus grande ennemie ! Retrouver son cycle, comprendre son cycle peut donner l’impression que tout est facile et évident. Gare alors au changement que l’on minimise, ou au stress que l’on ne voit pas : ils peuvent faire bouger une ovulation que l’on croyait sûre et amener un risque de grossesse.

Toutes les grossesses non désirées que nous avons pu constatées chez des autodidactes sont venues d’un excès de confiance en soi ayant entraîné de  l’imprudence.

Sur Facebook en particulier, les groupes d’échanges sont des lieux où des utilisatrices dispensent des conseils à d’autres utilisatrices.
Nous vous conseillons de rester prudente !
Souvenez-vous que les utilisatrices (sur Facebook ou ailleurs) n’ont ni risque ni formation ni légitimité pour donner des conseils ou expliquer ce qu’elles ont compris (bien ou mal). Généralement, avec le temps et un suivi, elles deviennent expertes de leur propre cycle, ce qui ne garantit en rien leur capacité à interpréter celui des autres.
Et les conseillères qui comme nous y sont présentes n’y viennent pas pour y dispenser du conseil, mais pour modérer…

Une conseillère professionnelle a la formation, le recul indispensable et ne vous fera jamais prendre de risque inconsidéré (pensez à valider ses compétences avant de faire appel à la première venue)

2. Faire équipe avec son partenaire

Une erreur d’interprétation ou un comportement inapproprié peuvent permettre à une grossesse de s’installer.

En symptothermie, la contraception se vit à deux mais il est toujours difficile d’expliquer au partenaire une erreur d’interprétation…
Mieux vaut l’impliquer pour l’abstinence et les rapports protégés et être claire dans sa communication sur les phases fertiles/infertiles.

Nous vous conseillons donc de vous mettre d’accord dès le départ avec votre partenaire pour garder l’enfant et éviter l’IVG si vous décidez d’apprendre sans formation ni conseillère.
S’il refuse cette éventualité, pensez à le faire participer aussi financièrement pour vous offrir une contraception plus sûre avec une conseillère !

De nombreux couples suivent ensemble la formation en ligne, monsieur visionnant souvent des extraits choisis plutôt que l’intégralité.
Votre compagnon de vie sera aussi heureux que vous de pouvoir profiter de rapports non protégés l’esprit libre… Et dans les bonus de la formation, il y a une « horloge du cycle » pour l’aider à se repérer dans vos évolutions.

Impliquer votre compagnon va donc vous faciliter la mise en place de la méthode en respectant les règles de prudence.

Et vous, qu’allez-vous faire après la phase de test en autodidacte ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.