Arrêter ou non les préservatifs ?

Hors la pilule et le stérilet, la plupart des couples utilisent le préservatif pour éviter une grossesse non prévue. Sur la durée, beaucoup souhaitent arrêter et parfois, ils vont entrer dans des pratiques dangereuses comme le retrait. La question est « combien de jours par mois puis-je arrêter les préservatifs ? »

La symptothermie permet la connaissance du corps de la femme. Comme la femme a un cycle où des périodes fertiles et infertiles alternent, il est possible d’abandonner les protections locales, d’arrêter les préservatifs pendant certaines phases du cycle en toute sécurité contraceptive*.

Le préservatif selon la fertilité de l’homme

Si nous nous basons sur la physiologie de l’homme, avec sa fertilité permanente, identique 24h/24 7j/7, la réponse est « jamais ! »

Heureusement, la fertilité de la femme est cyclique, avec une phase de préparation de l’ovulation de fertilité montante et une phase de possible début de grossesse totalement infertile. Il faut donc être parfaitement sûre que la phase de fertilité de la femme est terminée pour se passer des protections !

Arrêter le préservatif post ovulation

La femme cesse d’être fertile le lendemain de son ovulation et va le rester jusqu’aux règles. Cela fait en moyenne 14 jours, avec une variation normale entre 10 et 16 jours.
Au-delà, cela signifie qu’une grossesse est en cours.
En-deçà, la brièveté marque un cycle à problème, temporaire ou plus durable, à voir avec votre conseillère naturopathe.
Evidemment, il faut compter une marge de sécurité de 3 jours minimum pour établir la certitude de l’ovulation : elle bénéficie donc généralement d’une dizaine de jours libres, avec la certitude absolue d’être infertile.

Arrêter ou continuer le Préservatif en pré ovulatoire ?

Les règles marquent le début du nouveau cycle et il faut généralement quelques jours pour que la fertilité redémarre : c’est une phase de latence qui est plus ou moins longue chez les femmes, selon l’âge et la santé fertile. Un des enjeux de l’apprentissage va être de repérer la durée que met le corps à redémarrer la fertilité lors du lancement du nouveau cycle.

Si la possibilité d’accueillir un enfant doit absolument être écartée, il est préférable en phase d’apprentissage d’éviter les rapports non protégés à partir de J1 quand le cycle redémarre.
Sinon, il est possible de reprendre le préservatif seulement à partir de J6 seulement, sauf exceptions déterminées au fil de l’utilisation.

Le couple bénéficie donc généralement de cinq jours d’infertilité relative.
Après 12 cycles observés, cette durée va s’ajuster à la réalité et s’allongera pour la majorité des femmes jeunes avec des cycles normaux.
Si les cycles sont irréguliers, cette période sera aussi susceptible de s’allonger, tout en conservant la marge de sécurité optimale !

Bilan : 15 jours environ sans préservatif chaque cycle

En période post-ovulatoire, un couple disposera donc d’une dizaine de jours auxquels s’ajoutent les cinq jours de début de cycle. Notre femme a donc plus de la moitié du cycle libre, dès que son apprentissage lui permet de valider l’ovulation avec certitude.

L’enjeu est donc de valider cette ovulation pour valider la fermeture de la fenêtre de fertilité et gagner la sérénité d’esprit… C’est pour cela qu’il est important de bien apprendre la méthode, comme la formation vidéo vous le propose de le faire.

Et à cela, il faut ajouter « il y a d’autres possibilités que les préservatifs  » comme le diaphragme ou la créativité pour varier les plaisirs !
(Je vous recommande de lire « le couple multi orgasmique » de Mantak Chia à ce propos…)

Et vous, comment faites-vous ?

 

quand arrêter les préservatifs

*le préservatif protège aussi des infections sexuellement transmissibles : pensez à faire les tests adéquats avant de l’abandonner !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.