Absence de libido? Passez à la symptothermie !

Faible libido et castration chimique

Beaucoup de femmes ont une faible libido. Pour la plupart, elles pensent la situation normale et accueillent plus ou moins bien celle de leur compagnon.

En fait, la réaction à cette libido non partagée peut correspondre à « avoir toujours mieux à faire », « pas ce soir, j’ai la migraine, » « j’ai juste besoin de sommeil », ou un agacement sur le thème du « encore, tu n’en a jamais assez… »

Quand on interroge ces femmes, comme l’a fait Sabrina Debusquat pour son livre « J’arrête la pilule« , il y a souvent une contraception hormonale en plus.

En fait 2 situations semblent être à l’origine de cette faible libido : une vie bien remplie (éventuellement qui a fait oublier la libido d’avant pilule) ou une mise sous pilule trop jeune pour se souvenir avoir eu une libido un jour…

La découverte de ce qu’est la libido féminine se fait lors du retour au cycle naturel à l’occasion d’un désir d’enfant ou d’un changement de contraception. 70% des femmes qui arrêtent la pilule se sentent mieux !

Libido et cycle naturel

Je me souviens de cette jeune femme qui était passé au stérilet cuivre avant un voyage en Amérique du Sud de plusieurs mois pour éviter les problèmes d’approvisionnement de pilule à l’étranger. Elle croyait jusque là n’avoir aucune libido et s’était découverte « Femme désirée, femme désirante » (selon le titre du livre de Danièle Flaumembaum…)
Au retour de son trek, elle avait eu nouvelle pilule et elle m’avait partagée avoir eu impression d’être lobotomisée : elle avait arrêté la pilule avant la fin de la plaquette avec le soutien enthousiaste de son compagnon.

La contraception hormonale agit réellement comme une camisole chimique. C’est d’ailleurs ainsi que sont contrôlés les délinquants sexuels en leur supprimant la testostérone…

Si vous voulez expérimenter une libido naturelle voire explosive, pas d'autre choix donc que revenir à un cycle naturel !

Votre libido va varier au fil du cycle, selon l’appel de la vie (aspect hormonal lié à la transmission de la vie) et votre attachement à votre partenaire (aspect relationnel.)

Sexualité et symptothermie

Chaque moment du cycle amène un niveau de libido différent et une sexualité adaptée. Vous aurez envie tantôt envie de nuits tendres et tantôt de nuits chaudes… Chaque phase du cycle correspond à des envies différentes, des possibilités différentes (selon votre capacité à accueillir une grossesse) et donc votre sexualité se renouvellera sans cesse… pour le plus grand plaisir de votre partenaire et pour votre plus grande complicité !

Avec la symptothermie, vous pouvez mettre en corrélation le cycle avec vos variations hormonales pour en plus gérer votre fertilité.
Lancez-vous ! La libido met du sel dans le couple et de la joie dans la vie ! Et avec la symptothermie vous pouvez choisir de (ne pas) faire de bébé.

La formation en symptothermie (à venir) est là pour vous accompagner dans un apprentissage sûr et sécurisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.